Généralités sur la zootherapie

 A - L’animal, un  "objet "  transitionel 

   

L'animal aide à faire des rencontres. Il ouvre à la communication.

Lorsque quelqu’un promène son chien, l’animal devient facilement le sujet de la discussion qui va s’engager entre deux personnes. Ainsi, il devient un facilitateur de contacts, il offre un sujet de conversation dédramatisant qui permet de resserer les liens au sein d’un groupe et de faciliter les échanges.

En ce sens, il opère bien un rôle transitionnel d’ouverture au monde extérieur et soigne la peur de l’autre.

Il est également un lieu de projection : il devient le miroir de nos émotions intimes, nous craignons souvent, pour l’animal que l’on aime, qu’il subisse nos propres souffrances et, par là même, nous les dévoilons……  dSi l’animal permet d’extérioriser nos craintes, il nous permet aussi de laisser s’exprimer notre sensualité naturelle, si souvent refoulée par convenance : on demande plus facilement à quelqu’un « puis je caresser votre chien ? » que « puis je embrasser votre bébé ?!!!!!

Un animal accepte une gestuelle de caresse et vient souvent la chercher du museau, déliant ainsi notre peur du contact et détournant la crainte des regards malveillants.

 

 

 

 

 

B – Communiquer avec et grâce à l’animal

 

 

En zoothérapie, cette communication, qui se passe aussi avec l’animal est particulièrement exploitée.

Chaque personne libère des ondes et dégage une odeur que l’animal est en mesure de saisir par son sens olfactif très développé.

Il va ainsi être capable de les analyser et de différencier les ondes positives et négatives. En effet, il existe bel et bien un lien entre les odeurs que nous emettons et nos émotions que l’animal, doué d’une certaine empathie, pourra appréhender.

 

Etre en contact avec un animal à qui nous demandons quelque chose, c’est l’observer dans ses comportements et ses réactions.C'est le comprendre et se faire comprendre. C’est être constant et cohérent dans notre demande et nos attitudes. C’est apprendre la patience……

Tout cela est autant de qualités que nous pouvons travailler chez l’usager.

 

Parler à un animal abaisse votre rythme cardiaque. Parler à une personne l’augmente !

Erika Friedmann et ses collègues ont étudié l’incidence que pouvait avoir le fait de posséder un animal sur des patients hospitalisés pour un infarctus du myocarde. Cette étude a révélé que cinquante personnes sur cinquante trois qui possédaient un animal vivaient toujours un an après leur hospitalisation contre seulement dix sept sur trente neuf qui ne possédaient pas d’animal.

Il n’y avait aucun lien entre ce résultat et l’état de santé des patients.

Il est également reconnu qu’un animal introduit en maison de retraite permet aux personnes âgées de vivre avec très peu d’anxiété et de solitude grâce à ce contact.   

 

Le chien a différentes façons de communiquer :

La position des oreilles, de la queue, le mouvement de cette dernière apporte également une signification dans son langage. Le déplacement de la tête, le retroussement des babines, la position des pattes, l’attitude de son corps, les sauts, sa démarche, sont un langage  qu’il pratique tout autant envers ses congénaires qu’avec l’être humain.

 

 

 

  

  

 

 

C – Intégrer le sens du travail en zoothérapie

 

 

L'entretien des clapiers, le changement de la litière, la distribution de nourriture sont autant d’occupations qui vont conforter la personne dans une certaine maîtrise de lui.

Les enfants adorent regarder un lapin grignoter avec sa narrine qui bougeotte tout le temps !

Toutes ces mimiques faciales ont un effet calmant et rassurant. Le prendre dans ses bras, le caresser, lui faire des bisous sur le museau sont autant de facteurs de plènitude et de sentiment de responsabilité et de sécurité.

 

Lorsqu’il travaille dans ce cadre, l’animal va nous communiquer ses sensations, la méfiance ou la confiance qu’il ressent avec telle ou telle personne. Il devient ainsi un détecteur comportemental de la personne qui est en thérapie. Par l’éducation qu’il a reçue pour son travail de médiateur, il doit être en mesure à la fois d’orienter le patient et à la fois de donner des indices au thérapeute.

 

Le zoothérapeute doit, dans un premier temps, faire comprendre au patient qu’il doit, tout d’abord, gagner la confiance de l’animal avant de commencer n’importe quelle relation de travail. De ce fait, la personne va très vite comprendre que le respect mutuel est primordial.

Le rôle de la nature est de nous faire prendre conscience du respect d’autrui, de notre environnement, de notre implication et notre imbrication de nos devenirs respectifs.

ENcore des notions que nous pouvons travailler grâce à la zoothérapie, car sans ce respect de la nature, dont nous faisons partie, l’Homme et l’animal ne peuvent vivre en harmonie…..

 

 

 

 

 

 

D – Ethique et évaluation

 

Par souci pour la sécurité et la santé des usagers, nous veillons à ce que les animaux ne soient pas malades ni n’aient de maladies contagieuses, ils sont à jour de leurs vaccinations et sont surveillés de près par un vétérinaire dont vous pouvez nous demander les coordonnées.

 

Inversement, il est demandé aux personnes de se laver les mains avant et après le travail avec les animaux.

 

Une alimentation convenable, le toilettage requis et le soin des enclos et litières sont particulièrement soignés, ce qui peut expliquer qu’un programme de zoothérapie soit couteux étant donné qu’il faut tenir compte du salaire du zoothérapeute, des coûts du matériel, de la nourriture et des soins vétérinaires des animaux.

 

Les grilles d’évaluations, empruntées à François Beiger, formateur en zoothérapie, permettent de suivre chaque patient par rapport à ses besoins.

L'évaluation s’impose pour définir le contenu des prochaines séances. Elle permet d’évaluer aussi la progression et changements survenus parmi les patients ou chez l’individu bénéficiaire du programme.

11 votes. Moyenne 3.55 sur 5.

Annuaire Miwim Annuaire site Referencement gratuit annuaire gratuit Webanimo - Annuaire Animalier

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site